Hindouisme…

L’hindouisme, ou sanātanadharma (sanskrit devanāgarī: सनातनधर्म – « Loi Éternelle »)1 qui n’a ni fondateur ni Église, est l’une des plus vieilles religions du monde encore pratiquées. Avec près d’un milliard de fidèles, c’est actuellement la troisième religion dans le monde après le christianisme et l’islam, issue du sous-continent indien qui reste son principal foyer de peuplement.

La particularité de l’hindouisme est de n’avoir ni prophètes ni dogmes centraux. Cependant, les hindous contemporains croient en l’autorité du Veda, qui, selon la tradition, fut révélé aux hommes, grâce à la « vision » des Rishi. Le terme persan ‘hindu’ (de Sindhu) désignait au départ, pour les musulmans qui pénétrèrent en Inde, les habitants du bassin de l’Indus. Sa forme ancienne remonte à la période védique, religion des Indo-aryens qui pénétrèrent l’Inde en 1500 av. J.-C.

L’hindouisme se présente en fait comme un ensemble de concepts philosophiques issus d’une tradition remontant à la protohistoire indienne8, la pratique hindouiste étant sans doute issue d’une tradition orale très ancienne, proche de l’animisme. Le résultat en est une forme triadique, qui suit le védisme aryen, le polythéisme et le brahmanisme.

Au-delà du syncrétisme théologique, l’hindouisme d’avant les invasions islamiques et le colonialisme européen qui soumirent l’Inde à leur autorité était un vecteur pour toutes les sciences : le droit, la politique, l’architecture, l’astronomie, la philosophie, la médecine, etc., comme d’autres savoirs qui avaient en commun le substrat religieux.

Définition de l’hindouisme par la Cour suprême de l’Inde :

En 1966, la Cour suprême de l’Inde a défini le cadre de la foi hindoue comme suit :
1.l’acceptation respectueuse des Vedas en tant que plus Haute Autorité sur les sujets religieux et philosophiques et l’acceptation respectueuse des Vedas par les penseurs et philosophes hindous comme base unique de la philosophie hindoue ;
2.l’esprit de tolérance et de bonne volonté pour comprendre et apprécier le point de vue de l’adversaire, basé sur la révélation que la vérité comporte plusieurs apparences ;
3.l’acceptation des six systèmes de philosophie hindoue et d’un rythme du monde qui connaît des périodes de création, de conservation et de destruction, périodes, ou yuga, se succédant sans fin ;
4.l’acceptation de la croyance dans la renaissance et la préexistence des êtres ;
5.la reconnaissance du fait que les moyens ou les manières d’accéder au salut (moksha) sont multiples ;
6.le fait que, malgré le nombre des divinités à adorer, on peut être hindou et ne pas croire qu’il faille adorer des idoles ;
7.à la différence d’autres religions ou croyances, la religion hindoue n’est pas liée à un ensemble défini de concepts philosophiques.

Nous vous invitons à consulter la fiche suivante pour en savoir plus… http://fr.wikipedia.org/wiki/Hindouisme

Mais si vous voulez mieux apprehender la réalité…..un voyage en Inde s’impose…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s